Tout juste déconfinées, LES DEUX BECASSES ont trouvé refuge dans un restaurant éponyme du Loiret


Ceci est un paon-gouillard (not pan-golin)

Dernier déconfiné du printemps 2020, pourrait-il être le fruit d’une imagination sans limite au service d’un cerveau momentanément perturbé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.