Le pélican, de l’expo de juin 2020 à la Maison de Loire de Jargeau n’a pas disparu. Après quelques mois de repos discret, il s’est réveillé, et, ô surprise! comme le pélican de Jonathan du poème de Robert Desnos, il a pondu chez nous un œuf tout blanc.

Développera-t-il un jour un instinct migrateur ? Nul ne le sait.

Comme dans l'histoire de Jonathan,
Ce drôle d'oiseau, ce pélican,
Pondit ici un œuf tout blanc.
Le cuisiner, oui, mais comment ?
En meurette ou en tortilla ?
Poché, mollet ou mimosa ?
Finalement on décida
Qu'un seul œuf ne valait pas
Qu'on en fasse tout un plat !

Un beau bébé !

Le pélican est constitué presque entièrement de pièces métalliques agricoles réformées, soudées ou vissées et traitées anti-rouille.

Haut de 84 cm et large de 75, il pèse une quinzaine de kilos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.