Recette du Té-kel bête ?

Difficulté : niveau facile quand on a les ingrédients, les outils, les produits de traitement et une idée à
suivre.

Temps de réalisation : Prévoir plusieurs mois de travail à temps partiel.

Coût : Raisonnable, même pour un retraité.

PRÉPARATION :
Allez dans une brocante. Achetez une belle petite crémaillère de cheminée. Nettoyez-la à fond et
réservez-la.
Fouillez dans vos réserves de ferrailles. Sortez-en une très ancienne clef mécanique ayant une bonne tête.
Nettoyez-la également et réservez-la.
Comme il doit bien vous rester cinq anciennes pattes de fixation dans un autre carton, sortez-les.
Nettoyez-les aussi et réservez-les.
Commandez sur internet une pochette de petits aimants néodyme à trous. A réception, réservez-en deux.

RÉALISATION :
Coupez proprement la tête de la clef et soudez-la au bout de votre crémaillère.
Placez les deux aimants qui figureront les yeux.
Collez soigneusement les pattes de fixation sous votre crémaillère.
Procédez enfin au traitement antirouille de l’ensemble pour une exposition en intérieur comme en
extérieur.
C’est terminé !

DÉGUSTATION :
Une recette réussie procure toujours un petit plaisir qu’on essaie de faire partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.